dimanche 1 octobre 2017
Accueil » Portraits » Ali Dilem, le caricaturiste Amazigh, le plus célèbre au Monde ..
D2

Ali Dilem, le caricaturiste Amazigh, le plus célèbre au Monde ..

D1

Ali Dilem, né le 29 juin 1967 à El Harrach en Algérie, est un dessinateur de presse algérien. Il publie ses caricatures dans le quotidien algérien Liberté, dans l’émission de télévision Kiosque de TV5 Monde sur la chaîne francophone TV5, et dans l’hebdomadaire français Charlie Hebdo.

Il a fait ses études à l’École nationale des beaux arts d’Alger. Après les émeutes de 1988, auxquelles il participe, il démarre sa carrière au journal Alger Républicain en 1989 puis au quotidien Le Matin en 1991 avant de rejoindre Liberté en 1996.
Dilem travaille dans des conditions difficiles : menacé de mort par des groupes islamistes à de nombreuses reprises, il est aussi harcelé par plusieurs procès pour diffamation dont 26 en cours et cumule 9 années de prison. Le 14 juin 2005, par exemple, il a été condamné à six mois de prison ferme pour une caricature publiée dans le journal Liberté le 29 novembre 2001, dans lequel il dénonçait la corruption des généraux algériens juste après les inondations meurtrières de Bab El-Oued. En 2001, son nom a été attribué à des amendements au Code pénal (amendements Dilem) qui prévoient une série de mesures allant jusqu’à la peine de prison ferme contre les journalistes  se risquant à offenser de quelque manière le président de la République ou les corps constitués (armée, justice, etc.).
Ses dessins ont été récompensés par près d’une vingtaine de prix internationaux dont le Prix international du dessin de presse en 2000, le Trophée de la liberté de la presse décerné par le Club de la Presse du Limousin et Reporters sans frontières en septembre 2005, le Cartoonists Rights Network’s Award for Courage in Editorial Cartooning (Prix du courage en caricature politique) décerné à Denver (États-Unis) en juin 2006, et le Grand Prix de l’Humour vache au Salon international du dessin de presse et d’humour de Saint-Just-le-Martel en septembre 2007.

Le 11 octobre 2010, il a reçu les insignes de Chevalier des Arts et des Lettres.

Dilem est également membre de la fondation Cartooning for Peace, fondée à l’initiative de l’ONU, qui organise des expositions et des conférences partout dans le monde, en réponse à l’affaire des caricatures danoises représentant Mahomet.

En février 2015, un mois après l’attentat contre Charlie Hebdo, il rejoint l’équipe de ce journal3,4.

Partagez cet article avec vos amis

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

treize + 18 =

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.