dimanche 11 novembre 2018
Accueil » Entretiens » Après Paris et Bruxelles, Tarek Elmarhri lance « Krechendo Trading » Agadir (Interview)

Après Paris et Bruxelles, Tarek Elmarhri lance « Krechendo Trading » Agadir (Interview)

Tarek Elmarhri (Krechendo Trading Paris)

Paris (Amazigh24): Tarek Elmarhri, un berbère marocain, a été l’un des premiers professionnels de la finance à lancer une salle de trading en France : Krechendo Trading Paris. La trading arcade, située à Neuilly-Sur-Seine, accueille des traders sur les marchés Futures. Il vient de lancer une salle de marché à Agadir, suivra une autre à Casablanca.

Bonjour Tarek, Quel a été votre parcours de trader ?

J’ai démarré le trading en 1999 dans un club d’investissement avec des étudiants de l’ESSEC. Il s’agissait du premier club d’investissement que je montais à l’âge de 20 ans.

Nous avons réalisé une performance de 146% en l’espace d’un an. Nous tradions des actions du SRD et des options sur l’indice CAC40, Nasdaq100 et S&P500.

En 2001, je montais mon deuxième club d’investissement avec un groupe d’amis et des investisseurs extérieurs.

Nous avons réalisé 101% dans un marché où le CAC avait fait -44% pour la période en l’espace de 1 an et demi, de janvier 2002 à juillet 2003. Nous tradions également des actions et des options.

La stratégie dans les clubs était simple et basée sur les « break-out » en swing trading. Les positions étaient détenues entre 1 jour et 2 semaines maximum avec plusieurs lignes dans le portefeuille. Nous ne moyennions jamais une position perdante.

Une fois mon Master Trading Finance à l’ESLSCA en poche en 2003, j’ai été recruté à Marex Spectron Londres en tant que trader sur futures EUREX. J’ai été formé sur des stratégies de trading de futures au carnet d’ordres en intraday. Je traitais principalement du Bund, du Bobl, du Schatz et de l’Eurostoxx50.

Je suis resté un an dans cette trading arcade avant d’être recruté par Curvalue à Paris puis à Curvale Asmterdam en raison de mes bonnes performances.

Curvalue était spécialisé dans le market making sur les contrats futures et options. Ils recrutaient des traders au carnet d’ordres avec une distribution de bonus plus intéressante. Je suis resté 3 années entre Paris et Amsterdam. Ces déplacements m’ont permis de rencontrer de véritables traders talentueux et de m’en inspirer pour améliorer encore mon trading.

Dans mon périple des capitales européennes, j’ai mis le cap à Bruxelles ou j’ai travaillé pour Dexia Asset Management (Candriam Asset Management). Il s’agit de mon unique expérience dans l’Asset Management (la gestion d’actifs). Cette expérience enrichissante m’a permis de revenir plus fort dans le trading.

Mon ancien responsable à Curvalue Amsterdam m’a proposé un poste de Team Leader d’une équipe de 10 Traders à Paris pour le Hedge Fund Icegap – Millenium Management NY. Je dirigeais une équipe de traders qui ne travaillaient exclusivement au carnet d’ordres sur des contrats futures (Eurex-CME). J’ai suivi cette expérience pendant 2 ans.

Mon surnom de spécialiste du Bund « Bund Man » m’a permis ensuite de travailler pour un family office à Londres où j’ai développé des stratégies de trading sur futures en intraday exclusivement sur le Bund (marché de la dette allemande à 10 ans) à Londres.

En septembre 2013, je décide de rentrer sur Paris pour vivre ma vie de famille après 2 années à Londres. Je créais dès mon retour Krechendo Trading Paris.

Krechendo Trading Paris

Racontez-nous l’aventure de Krechendo Trading Paris ?

A mon Retour sur Paris, mon analyse du marché des traders indépendants est parti du constat suivant :

  • 1. Il n’y avait aucune structure pour traders indépendants sur Paris.
  • 2. La méthode du trading au carnet d’ordres était totalement inexistante.
  • 3. Les traders indépendants traitent de chez eux de façon isolée.

Dans beaucoup de capitales européennes mais aussi asiatiques et américaines, il existe des structures que l’on appelle « Proprietary trading » ou « Trading Arcade ». Il s’agit de salles des marchés pour des traders indépendants.

Ces structures permettent :

  • Soit de se former, soit de trader pour compte propre au sein d’une salle des marchés identique à ce que l’on peut voir dans une banque ou un hedge fund.
  • Soit de trouver des investisseurs qui cherchent à faire fructifier un capital par l’intermédiaire du trading.
  • D’avoir des frais de transactions adéquats au scalping (environ 1€ aller-retour pour un contrat future avec des prix dégressifs jusqu’à 60 cts d’euros aller retour).

Partant de ce constat, Krechendo Trading Paris fut lancé en septembre 2013. J’ai participé au Salon du Trading organisé par André Malpel ce même mmois où j’ai donné 2 conférences et j’ai également participé à la compétition de trading en public.

La compétition comprend 16 traders qui s’affrontent en 4 manches. La moitié des traders sont éliminés à partir de la 2ème manche jusqu’à la finale. J’ai terminé finaliste à cette compétition face aux traders reconnus sur la place (Jean Louis Cussac…). Ce salon du trading m’a permis de faire connaître le carnet d’ordres mais aussi ma nouvelle structure de formation et de découvreurs de talents.

Cette participation au salon m’a permis d’acquérir une rapide notoriété et certains traders que j’ai rencontré sur le salon traitent depuis la salle des marchés de Krechendo Trading Paris.

En Septembre 2014, j’ai participé pour la seconde fois au Salon du Trading avec le même score que l’année précédente : finaliste face à Rob Hoffman qui a remporté la compétition avec un tick supplémentaire.

Krechendo Trading Paris

Durant la première année d’existence de Krechendo Trading Paris, je me suis focalisé sur les formations de trading au carnet d’ordres. Aujourd’hui, 10 d’entre eux traitent encore au sein de la salle des marchés de Krechendo Trading Paris.

Mes objectifs 2015 tournent autour de 3 axes :

  • Faire croître encore la structure et de créer des filiales en France (Bordeaux) et à l’international (Bruxelles).
  • Mettre en relation les traders que j’ai formés avec des investisseurs principalement Londoniens.
  • Créer une poche trading au sein d’un fond traditionnel, c’est-à-dire mélanger de la gestion classique avec de la gestion alternative long short sur futures en utilisant le carnet d’ordres.

Que pensez vous des CFDs et des options binaires ?

Les CFDs et les options binaires sont deux produits destinés aux particuliers.

Les CFDs sont des produits qui permettent aux particuliers d’avoir un accès aux marchés financiers avec un faible capital. Cependant les spreads trop élevés ne permettent pas une gestion active mais uniquement des transactions en swing trading.

Personnellement, je ne connais pas de trader professionnel traitant sur les CFDs. A ma connaissance, la totalité des hedges funds, des trading arcades, des banques, des fonds de pension tradent des futures, des actions, des options listées, des obligations. Ils n’utilisent pas de CFDs.

Par contre beaucoup de particuliers utilisent des CFD. Ils devraient se poser des questions. Vous ne pouvez pas surpayer des frais d’exécutions ou des spreads sans que cela impacte votre trading car à la fin de l’année cela fait une différence énorme sur votre P&L. C’est un peu comme si au lieu de payer 0.6€ ou 1€ pour un litre de Gazole vous payé 3€, 6€ ou 10€.

De plus les CFDs vous offrent moins de liquidité que sur les actions, les futures, les options listées et tous les produits que l’on peut acheter et vendre sur les marchés règlementés.

Pour ce qui est des options binaires, je ne comprends pas l’intérêt d’intervenir sur ces produits. Ils font la une des arnaques en tout genre. Les options binaires c’est le PMU de la finance. Je pense que c’est plus proche de la française des jeux que de la finance. Il ne faut surtout pas toucher à ces produits au risque de perdre votre mise en quelques jours ou quelques semaines.

Vous avez gagné des duels de trading.
Pouvez vous nous dire l’intérêt pour vous d’y avoir participé ?

Krechendo Trading Paris fut lancé septembre 2013. J’ai participé au Salon du Trading organisé par André Malpel fin septembre 2013. Il s’agit de la seule compétition de trading en France avec des fonds réels (50 000€) qui permet aux publics de voir en temps réel les trades de 16 traders durant une journée de trading. Les traders qui participent viennent du monde entier (USA, Grèce, Italie, Dubai, Allemagne).

Lorsque j’ai décidé de lancer Krechendo, je ne voulais pas juste mettre en avant mon expérience passée. La crédibilité se gagne en montrant ces compétences et non pas en parlant de ses compétences. C’est la raison de ma participation au salon du trading 2013.

Je suis arrivé en finale et terminé 2nd derrière l’américain Rob Hoffman et surtout, le seul français en demi-finale. Il y avait des traders connus comme Jean Louis Cussac entre autres qui participaient à cette compétition. Ce salon du trading m’a permis de mettre en avant le trading au carnet d’ordres et aussi par la même occasion Krechendo Trading Paris.

En Sept 2014, j’ai participé pour la seconde fois au Salon du Trading avec comme en 2013 une place de finaliste et 2nd face à Rob Hoffman encore une fois. Nous étions cette fois deux français en demi-finale avec Jean Louis Cussac. Rendez-vous en 2015 pour cette fois remporter la finale !

Une critique :

Ce salon organisé par André Malpel est unique est France. Il permet aux particuliers de voir en direct les positions des professionnels du trading. Dommage que cela soit uniquement sur une journée. C’est la seule critique que je peux avoir sur le salon, tout en sachant la difficulté de rassembler autant de visiteurs sur plusieurs jours d’affilés.

Une solution serait de prévoir un concours sur 1 mois avec une finale le jour du salon.

Quelles stratégies retiennent votre attention actuellement ?

Le scalping de futures est actuellement une stratégie qui permet de gagner de l’argent avec des risques calculés. D’une part il y a beaucoup de liquidité avec une volatilité importante mais d’autre part, cette volatilité est mesurable et raisonnable car le trading reste de l’intraday.

On peut entrer et sortir très vite du marché et engranger des gains compris entre 1-5 points de marché à chaque transaction. Si l’opération ne se dénoue pas dans le sens prévu, on coupe la position avec 1-5 points de pertes. La gestion du risque est facilitée par la connaissance de sa perte maximum (fixée dans son money management). Enfin, il ne peut y avoir de position overnight,

J’aime beaucoup le marché des obligations européennes sur EUREX. Sur le marché de la dette notamment allemande 10-5-2 ans, les opportunités de positions short sont très nombreuses. On a atteint un plancher sur une baisse des taux sur ces 3 marchés.

Le potentiel de hausse des contrats futures Bund, Bobl et Schatz sont relativement faible. (Plus les taux baissent et plus les contrat futures sur les obligations montent). La BCE vient de lancer son QE de 1100 milliards. Je ne vois pas ce qui pourrait faire baisser encore les taux allemands sur 10 ans qui sont actuellement à 0.4%.

J’aime bien également les stratégies de spread notamment les trades «Long Eurostoxx50/short Dax30».

Krechendo Trading Paris

Qu’est-ce que l’analyse technique représente pour vous ?

L’analyse technique est une méthode d’aide à la décision basée sur les graphiques et les indicateurs passés.

Je pense que cela peut avoir du sens de regarder l’analyse technique sur du long terme en espérant que le passé se reproduise.

L’analyse technique n’est pas une science mais plutôt une visualisation graphique des précédents comportements acheteurs/vendeurs des différents intervenants sur les marchés. Avec l’analyse technique, on ne s’attache pas aux chiffres macro-économiques, micro économiques ou géopolitiques pour anticiper les variations des marchés. On regarde uniquement les comportements historiques pour prédire l’avenir.

Le problème c’est que le comportement des intervenants n’ai jamais exactement le même et parfois irrationnel, il y a donc parfois des surprises sur le résultat de l’analyse.

Par contre, il y a forcément du bon dans l’analyse technique car beaucoup de monde l’utilise. Sur les marchés, il faut juste trouver une méthodologie et des outils qui correspondent à la personnalité du trader et qui lui permette de gagner de l’argent sur les marchés.

Vous avez également travaillé pour un broker.
Qu’avez-vous appris ? De quel côté est-on le plus à l’aise, trader ou broker ?

J’ai travaillé en tant que trader pour un broker mais je n’ai jamais été broker/courtier. Les deux postes demandent beaucoup de concentration mais des qualités différentes. Il faut être un bon commercial si vous voulez être broker/courtier. Si vous voulez être un bon trader, Il faut avoir une grande capacité de travail, être très discipliné, une bonne gestion du risque et du stress.

Quels conseils donneriez-vous à un trader débutant ?

Le trading est un métier de continuelles prises de décisions, il faut donc être formé à les prendre et à pouvoir changer d’avis dans la seconde. D’autre part il faut un échange permanent avec d’autres traders pour toujours comprendre les mouvements de marché. Sinon le trader risque de se noyer dans ses convictions, espérances et espoir.

Le marché change régulièrement. On ne trade pas de la même manière dans un marché volatile que dans un marché calme. Il est donc primordial de rester au contact d’autres traders pour aider à la compréhension de la volatilité

Le money management et la discipline à le respecter sont essentiels à la survie du trader sur le long terme. Pour débuter dans le trading il faut passer par le simulateur pendant 2 ou 3 mois pour éprouver la méthodologie fraîchement acquise.

interview réalisée à Paris par warning-trading

Partagez cet article avec vos amis

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

11 − 3 =

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.