dimanche 20 août 2017
Accueil » Portraits » Apuleius; un Amazigh, Premier Romancier de l’Histoire humaine
apulee01

Apuleius; un Amazigh, Premier Romancier de l’Histoire humaine

Rabat (Amazigh24)- Apulée (en latin Lucius Apuleius, en berbère Afulay, né d’une famille amazighe aisé, vers 123 à Madaure, actuelle M’daourouch au nord-est de l’Algérie, décédé probablement après 170) est un écrivain Amazigh, orateur et philosophe médio-platonicien. Sa renommée durable vient de son chef-d’œuvre, le roman qu’il a écrit en latin « Métamorphoses », également connu sous le nom de « L’Âne d’or », qui a sa place dans la littérature mondiale. L’interprétation du roman, qui présente de nombreux problèmes, en raison de sa multitude de strates constitue un des exercices les plus difficiles de la philologie classique.

La technique raffinée du récit, et le masquage habile des intentions de l’auteur a conduit dans la recherche à une multitude d’hypothèses concurrentes sur sa signification. Le récit d’Amour et Psyché introduit dans le roman a fasciné les lecteurs depuis la Renaissance, et a subi une extension extraordinaire.

Sa matière mythologique, la relation d’amour entre le dieu Éros (Cupidon) et la princesse Psyché, a fourni des thèmes à des centaines de poètes, d’écrivains, de peintres, de sculpteurs, de compositeurs et de chorégraphes. Outre les spécialistes du Moyen Âge, et les théoriciens de la littérature, une foule de psychanalystes ont participé à l’étude et à l’analyse du récit.
Apulée a aussi écrit des poèmes, et a publié des discussions sur divers thèmes, en particulier philosophiques, ainsi que des discours. Une grande partie de ses œuvres a été perdue. Mais « Métamophoses » considéré comme étant le premier roman de l’humanité a pu arriver jusqu’à nous.

Apulée, Revue de littérature et de réflexion

C’est une nouvelle revue annuelle de littérature et de réflexion initiée par Hubert Haddad s’engage à parler du monde d’une manière décentrée, nomade, investigatrice, loin d’un point de vue étroitement hexagonal, avec pour premier espace d’enjeu l’Afrique et la Méditerranée.
C’est autour du nom prestigieux d’Apulée – auteur berbère d’expression latine qui, avec l’Âne d’or ou les Métamorphoses, ouvrit au IIe siècle une extraordinaire brèche de liberté aux littératures de l’imaginaire – que se retrouvent ici écrivains et artistes venus d’horizons divers. Romanciers, nouvellistes, plasticiens, penseurs et poètes des cinq continents auront la part belle pour dire et illustrer cette idée de la liberté, dans l’interdépendance et l’intrication vitale des cultures.

Avec ce numéro inaugural, c’est sur le thème des Galaxies identitaires que la revue Apulée entre en scène pour tenter d’en finir avec les enfermements idéologiques, les replis élitistes et les fanatismes aveugles. Et la création et la réflexion ont beaucoup à dire sur les identités…

Comité de rédaction
Yahia Belaskri, Jean-Marie Blas de Roblès, Hubert Haddad,
Abdellatif Laâbi, Catherine Pont-Humbert.

XdFv4mue8BewG9BVOxPKiaQlSDc

Partagez cet article avec vos amis

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

vingt − huit =

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.