lundi 6 novembre 2017
Accueil » Histoire » Deux Amazighs à la tête du premier gouvernement du Maroc indépendant
Lahcen lyoussi et m'barek bekkay
Lahcen lyoussi et m'barek bekkay

Deux Amazighs à la tête du premier gouvernement du Maroc indépendant

Lahcen lyoussi et m'barek bekkay

Lahcen lyoussi et m’barek bekkay

Rabat (Amazigh24)- Il s’agit de Mbarek Bekkay, premier chef de Gouvernement du Maroc indépendant et Lahcen Lyoussi , Premier ministre de l’interieure du Maroc indépendant.

Mbarek Bekkay, est un homme politique amazigh marocain qui exerça de hautes charges gouvernementales. Il fut notamment, de décembre 1955 à avril 1958, le président du Conseil de deux gouvernements, dont le premier, qui dura jusqu’en octobre 1956, fut instauré alors que les traités mettant officiellement fin aux protectorats français et espagnol n’étaient pas encore signés.

Mbarek Bekkaï était originaire de la tribu des Ayt iznassen, né le 18 avril 1907 à Berkane, au nord-est du Maroc. Il débuta sa formation à l’école française où la langue arabe était bannie.
Il fréquenta l’école militaire de Dar El Beida l’actuelle académie militaire de Meknès d’où il sortit sous-lieutenant en plus d’être major de sa promotion en 1928.
En 1942, il devint caïd à Béni Drar, avant de devenir pacha de Sefrou en 1944. Il fut un ancien officier de l’armée française, mutilé de guerre, l’un des rares pachas à avoir protesté contre la déposition de mohamed V, en démissionnant de son poste de Sefrou, par un télégramme :
« N’approuvant pas le coup de force qui a provoqué la déposition de SM le Sultan du Maroc, et que je considère comme illégal sur tous les plans, j’ai décidé de me démettre de mes fonctions de pacha de Sefrou afin d’être fidèle en mon âme et conscience. Je ne peux, en effet, servir un régime que je tiens pour illégal. »
Il a eu l’insigne honneur de signer l’acte de l’indépendance du Maroc le 2 mars 1956 avec Christian Pineau représentant la France, et le 7 avril avec Martin Artajo représentant l’Espagne.
Il démissionna de son poste de Premier ministre, lors de la crise de mai 1958, qui fut créé par le refus d’autoriser le Parti du Mouvement populaire.
Confronté à des « problèmes de santé devenus récurrents », il décéda à Rabat le 12 avril 1961, soit 45 jours après la mort le roi Mohammed V, et fut inhumé dans sa ville natale.

Quant à Lahcen Lyoussi, il était originaire de la tribu des Ait Yussi, né à Sefrou en 1903 et décédé en 1970, est un homme politique marocain. Il fut notamment le premier ministre de l’Intérieur du Maroc redevenu indépendant.
En novembre 1998, le Centre Lahcen Lyoussi pour les études et recherches politiques a été créé à l’initiative de son fils Moha Lyoussi.

Partagez cet article avec vos amis

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

trois × 1 =

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.