• dimanche 14 avril 2019
Accueil » Chroniques » Les dindons de la farce et de la tragédie réunies…

Les dindons de la farce et de la tragédie réunies…

Que de fois n’ai-je pas entendu et lu les miens me dire qu’il est temps de « réformer l’Islam » ? Depuis toujours, et surtout depuis que j’ai atteint l’âge de la maturité, ou peut-être, de l’immaturité, que sais-je.

A mesure d’avancer dans l’immaturité, je deviens, de jour en jour, convaincu (ou con vaincu, c’est comme il vous plaira) que les maux qui rongent notre société viennent, pour la plupart, de l’Islam. Oui je sais, je vois déjà les miens me taxer de tous les qualificatifs désobligeants et me dire : « Notre Islam sacré est innocent de nos maux, c’est notre interprétation erronée du message sacré qui nous broie, bla bla bla »…
Non. Le message, sacré ou non, a besoin de l’intermédiation humaine pour atteindre ses cibles et se déployer. Et je suis de ceux qui ne croient plus ni à la sincérité ni à la capacité de nos femmes et hommes de culture de nous re-révéler le message initial. Et combien ils en étaient capables, ils ne le pourraient point. Incapables, ils sont et seront, sans couper court avec  » l’ignorance sacrée » qui a supplanté « la prétendue religion sacrée » depuis l’aube de l’Islam déjà !!
Point de salut possible pour notre société sans que nos intellectuels, nos chercheurs et nos hommes de science n’emboîtent le pas aux initiateurs des Lumières et des sciences des 18ème et 19ème siècles européens. Point de salut sans un combat résolu contre l’obscurité qui enveloppe nos représentations, et donc nos comportements. Point de salut sans que nos scientifiques et nos philosophes n’oeuvrent pour rendre notre religion enfin conforme au savoir historique positif mis en place par les hommes depuis deux siècles déjà. Une situation qui nous condamne à l’immobilisme, à l’altérité, à la haine de l’autre, et un sentiment de supériorité qui nous fait honte face au monde moderne.
Non. L’Islam en tant que « ignorance sacrée institutionnalisée » est contre les valeurs de la modernité et contre le monde actuel dans lequel nous évoluons pourtant, et que nous ne vivons point.
Il est temps pour l’homme de science musulman, ne serait-ce que lorsqu’il est en laboratoire, de mettre de côté ses croyances de musulman, et traiter cette ignorance sacrée comme une chose quelconque. Il est temps pour lui d’user et d’abuser des sciences humaines que l’Occident a mis à sa disposition, pour réinventer une croyance religieuse qui sied à notre temps. Un temps où le croyant puisse s’approprier de sa religion, devenir le maître de sa religion, et cesser d’être son esclave. Un temps où il pourra choisir, à l’intérieur des préceptes et du dogme rénovés, ce qui lui convient, et uniquement ce qui lui convient pour vivre en harmonie avec ses concitoyens. Un temps où ses propres croyances s’éclipsent de la sphère publique, des lois, des assemblées délibératives et de la voie publique. Un temps où ses propres croyances se réfugient enfin dans la sphère privée et domestique pour permettre la vie dans une société pour tous, les croyants, les non croyants, les athées, les agnostiques, les libres penseurs et les citoyens lambda. Un temps où tous deviennent des citoyens à part entière, égaux et libres en droit. Un temps où le seul lien de solidarité qui lie les citoyens, deviendra l’appartenance à la patrie et à la nation, et non l’appartenance à une quelconque religion ou un quelconque dogme. Un temps où le seul dogme reconnu sera la loi librement adoptée par les citoyens assemblés.
Il ne faut pas s’y tromper, l’ « Islam » dans sa version « ignorance sacrée », n’intéresse pas nos dirigeants qui sont tous islamistes ou assimilés, malgré les discours officiels qu’ils rabâchent tout le temps. Ce qui les intéresse, c’est de maintenir la société dans son ignorance et sa torpeur. Il y va de leurs intérêts égoïstes, des vils intérêts des groupes qui leur sont inféodés. Les croyants humbles et ignorants ne sont que les dindons de la farce et de la tragédie réunies. Et comble de l’ironie, ils contribuent eux-mêmes à leur asservissement!

Partagez cet article avec vos amis

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

3 + trois =

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.