• vendredi 4 janvier 2019
Accueil » Actualités » Mririda N’Ait Atik … la poétesse amazighe rebelle

Mririda N’Ait Atik … la poétesse amazighe rebelle

Voici l’unique Photographie existante de la jeune poétesse Amazighe Mririda N’Aït Atik. Cette figure Légendaire de Tassaout, region d’Azilal qui marquera la poésie Amazighe et qui reste inconnue dans l’histoire Amazighe moderne … «Les Chants de la Tassaout» qui renferme près de 120 poèmes traduits de la langue Amazighe, par René Euloge, Écrivain Amazighophone et Instituteur français vécu dans la vallée de Tassaout, dans les années 1920 … Ce recueil des poèmes n’est qu’une partie de l’oeuvre singulière et puissante de cette Grande poétesse … Mais, sa condition d’abord de femme Amazighe libre et rebelle ne plaidait pas forcément en sa faveur …

Mririda N’Aït Atik a disparu par la suite dans l’anonymat, après la guerre, en 1946. Euloge raconte dans son livre qu’il a sillonné toutes les vallées de la région à sa recherche, il ne l’a jamais plus retrouvée, le mystère entoure toujours le sort de cette poétesse rebelle …

 

 

 

 

 

Partagez cet article avec vos amis

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

13 + 11 =

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.